Déficience auditive

À notre époque, des spécialistes de l’ouïe différencient la malentendance de la surdité, en fonction de l’âge de la perte d’audition:

La malentendance

est définie par une perte d’audition acquise après la construction du langage et son abstraction, donc elle peut se situer au-delà de l’âge de 6 ans ;

La surdité

est une perte d’audition dès la naissance (surdité génétique) ou une perte d’audition précoce, avant 36 mois, avant même que le langage ne soit complètement structuré et que la mémoire auditive ne se soit construite.

 

Ces définitions sont quelque peu réductionnistes, car il ne faut pas oublier de mentionner le degré de surdité. D’autres spécialistes de l’audition, les médecins ORL et les audioprothésistes, définissent la malentendance et la surdité sur la mesure de la perte d’audition reportée sur un audiogramme tonal :

perte auditive entre 0 et 60 décibels :

surdités légères et moyennes, il s’agirait plutôt de malentendance, car les aides auditives techniques permettent généralement une bonne récupération du niveau sonore de la parole ;

perte auditive au-delà de 70 décibels :

surdités sévères et profondes, il s’agit alors de surdité véritable, car les aides auditives techniques ne permettent pas de récupérer le niveau sonore de la parole.

La malentendance

est définie par une perte d’audition acquise après la construction du langage et son abstraction, donc elle peut se situer au-delà de l’âge de 6 ans ;

La surdité

est une perte d’audition dès la naissance (surdité génétique) ou une perte d’audition précoce, avant 36 mois, avant même que le langage ne soit complètement structuré et que la mémoire auditive ne se soit construite.

Ces définitions sont quelque peu réductionnistes, car il ne faut pas oublier de mentionner le degré de surdité. D’autres spécialistes de l’audition, les médecins ORL et les audioprothésistes, définissent la malentendance et la surdité sur la mesure de la perte d’audition reportée sur un audiogramme tonal :

perte auditive entre 0 et 60 décibels :

surdités légères et moyennes, il s’agirait plutôt de malentendance, car les aides auditives techniques permettent généralement une bonne récupération du niveau sonore de la parole ;

perte auditive au-delà de 70 décibels :

surdité sévères et profondes, il s’agit alors de surdité véritable, car les aides auditives techniques ne permettent pas de récupérer le niveau sonore de la parole.