Historique,

nos missions et perspectives

Dans la population sourde estimée à 300 000 sourds profonds de naissance ou devenus sourds, 50% d’entre eux sont exclus du travail et seuls 4% des jeunes sourds accèdent aux études supérieures !

Historique

Depuis 2015, Elsa Ben Simon a mis en place une équipe pluridisciplinaire de réflexion, autour de la problématique de l’inégalité des chances pour l’accès aux études supérieures des étudiants présentant un handicap spécifique, qui touche à la communication : surdité ou malentendance.

Autour de ce travail de réflexion, d’abord personnel depuis l’année 2007, puis en équipe plurielle depuis l’année 2015, s’est dessinée une volonté de construire un «Pôle Surdité» pour les étudiants malentendants et sourds des écoles et universités de Lyon et Saint-Etienne, avec en appui, la loi du 11 Février 2005 sur les droits des Personnes Handicapées, et la charte Université/Handicap du 4 Mai 2012, signée par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, le Ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale, et le Président de la Conférence des Présidents d’Université.

Lors de la dernière concertation en équipe, la volonté d’accompagner les jeunes sourds et malentendants des parcours professionnels a été exprimée.

Nos missions

Toutes les Universités de Lyon (Lyon I, Lyon II et Lyon III), ainsi que les grandes écoles de Lyon et Saint-Etienne, abritent une Mission Handicap. Chaque référent handicap définit un PAEH pour l’étudiant porteur d’un handicap, et ce, dans le cadre légal de la charte Université/Handicap du 4 Mai 2012. Ce PAEH s’adresse à tout handicap confondu, et fournit des moyens techniques plutôt généralistes. Pour les personnes déficientes auditives, cet accompagnement est insuffisant : la transition entre le lycée et les études supérieures ou la filière professionnelle, est appréhendée et l’autonomisation est épineuse.

Nos perspectives

Les perspectives à moyen terme sont multiples :

  • participer à l’ouverture actuelle des Universités et Ecoles de Lyon et Saint-Etienne aux problématiques liées au handicap en général, et surtout à la surdité et malentendance ;
  • renforcer l’équipe médico-psycho-pédagogique avec l’intégration de nouvelles personnes sensibles à la problématique de ce handicap spécifique ;
  • ouvrir le monde du travail à l’intégration de jeunes actifs malentendants et sourds.